ZOOM SUR UN AUTEUR : BERNARD MINIER

Publié le par Lehane

“ Autant vous le dire tout de suite : Ce que je vais vous raconter va vous paraître incroyable.Ce n'est pas une histoire banale, je lui dit. Ca non. C'est une putain d'histoire. Ouais, une putain d'histoire....... “

Mini bio :
 
Bernard Minier grandit au pied des Pyrénées, la ou se déroule la plupart de ses romans..Son envie d’écrire, il l’a eu dès l’école primaire en lisant à haute voix Robinson Crusoé pour une maîtresse remplaçante en fin d’année scolaire.
 
Son livre préféré c’est Nous rêvions juste de liberté de Henri Lœvenbruck.
 
Il fait d'abord carrière dans l'administration des douanes comme Contrôleur principal, tout en participant à des concours de nouvelles avant de franchir le pas et d'envoyer un manuscrit de roman à des éditeurs.
 
Il publie son premier roman, Glacé, en 2011. Il aura tout de suite énormément de succès et aura même plusieurs récompenses. ça sera pareil avec son deuxième roman, Le Cercle, paru en octobre 2012.
 

 
Les romans :
 
Série « Commandant Martin Servaz »
 
Glacé, (XO Éditions en 2011, Pocket en 2012)
Le Cercle, (XO Éditions en 2012, Pocket en 2013)
N'éteins pas la lumière, (XO Éditions en 2014, Pocket en 2015)
Nuit, (XO Éditions en 2017)
 
Autre roman :
 
Une putain d’histoire, (XO Éditions en 2015, Pocket en 2016)
 

 
“ C'est affreux à dire, mais il y a des personnes comme ça qu'il est plus facile d'aimer mortes que vivantes. Et puis, il y a les autres: celles dont la mort laisse un vide immense.”
 
Mon opinion en mai 2017 :
 
J’ai lu tous les romans de Bernard Minier a ce jour. Je l’ai découvert en 2016 avec « Une putain d’histoire » et ça a été un tel coup de cœur que je me suis achetée tous les autres.
 
Mon préféré reste et restera peut être « une putain d’histoire », j’ai été complètement bluffée, je n’avais absolument rien vu venir et quand on est habitué a lire des thrillers c’est assez rare.
Mon article Facebook sur « Une putain d’histoire » :
 
Dans la série des « commandant Servaz », j’ai bien aimé « Glacé » même si le froid des montagnes me motivait moyen, j’ai préféré « Le cercle », l’univers d’une fac littéraire m’a beaucoup plu. « N’éteins pas la lumière » était carrément angoissant et donc plaisant malgré mes cauchemars ;-) .
 
J’attendais « Nuit » avec impatience mais la j’ai été déçu, peut être que je l’attendais trop justement.
Vous pouvez retrouver ma critique de “nuit” sur cet article Facebook :
 
J’attends le prochain roman de Bernard Minier, que ce soit la suite du « Commandant Servaz » ou un autre !!
 
Après la dédicace de « nuit » a livre paris, je vais retourner voir Bernard Minier au salon du livre de poche de St Maur pour me faire signer « Une putain d’histoire » vu que c’est celui-ci mon grand coup de cœur !!
 
“ Ce monde est incompréhensible. Et pourtant sa violence, ses massacres, ses injustices, ses horreurs n’ont qu’une seule origine : nous. Nous sommes les seuls responsables. Dieu nous a laissé cette liberté. Et ce fardeau. “

Publié dans Littérature

Commenter cet article

Bernieshoot 29/05/2017 16:15

Bonjour, je suis également un fan de Bernard Minier, que j'ai eu le plaisir de rencontrer et d'avoir en interview, je vais apporter un autre avis sur "Nuit" que j'ai particulièrement aimé pour l'évolution et l'épaisseur prise par Servaz et les autres personnages. Ma chronique complète est sur mon blog